Ateliers d’écriture

Offre de service

Prenant appui sur vingt ans d’expérience, Corps de texte offre des ateliers sur des thèmes éprouvés, permettant d’apprivoiser l’écriture, de mettre celle-ci au service du changement. Cette approche s’adresse aux individus, aux organisations professionnelles et aux organismes de formation.

 

Sur mesure

Contactez-nous : une analyse de votre situation nous permettra de formuler une offre de service ajustée, répondant à vos besoins (thèmes, format, nombre de participants, tarifs, lieu). Interventions au Québec et en France.

Ateliers proposés

Ci-dessous, quelques exemples d’ateliers possibles, sur des thèmes déjà expérimentés.

Parce qu’on n’a pas toujours un thérapeute sous la main, parce que le changement n’attend pas et parce que nous aspirons à davantage d’autonomie, nous pouvons aussi apprendre à mieux nous accompagner. En associant la méditation – pour davantage de présence et pour se mettre ailleurs afin de faire autrement – avec l’écriture, outil de mise à distance et de matérialisation de nos vécus, nous instituons une véritable pratique d’auto-accompagnement du changement, simple et concrète.

Le changement fait partie de nos vies, parfois espéré, parfois bousculant. Je vous propose une journée pour devenir davantage acteur de votre changement, ne pas simplement le subir, mais en discerner les prémices, en accompagner les turbulences et en optimiser les opportunités.

La journée comportera quelques bases théoriques succinctes, mais visera surtout l’expérimentation pratique de la méditation et d’outils d’écriture. Elle s’adresse à ceux qui traversent les turbulences d’un changement ou à ceux qui souhaitent expérimenter de nouveaux outils, pour leur propre devenir ou celui de ceux qu’ils accompagnent.

 Atelier de 8 à 12 participant(e)s – Au Québec: 120 $/personne – En France: 120 €/personne

« Le journal de bord est toujours là quoiqu’il arrive… témoin de notre passé et de notre advenir. Témoin de ce que l’on savait mais aussi de ce qui se crée qu’on ne savait pas… » (Formation continue sur le journal de bord)

« J’ai fait l’expérience dans ce stage du lieu où j’ai pu dire, du lieu où j’ai osé poser en mots ce qui m’animait et pour moi ce pari n’était pas du tout gagné d’avance. » (Stage auto-accompagnement du changement)

L’écriture de soi est d’abord une écriture depuis soi. D’une succession d’événements parfois décousus, elle trace une perspective, d’une confusion elle extrait une unité. L’écriture dessine une empreinte de nos chemins, elle objective un rapport singulier au monde et actualise un soi en devenir.

L’écriture de soi devient alors une méthode pour trouver ce « qui », ce sujet à qui les choses arrivent, et, en tant que sujet, quelqu’un qui reste au-dessus, libre par rapport à ce qui le dépasse. (Maria Zambrano)

Deux jours pour investir une démarche d’écriture en vue de retrouver du sens pour sa vie, son travail, ses projets. Trois démarches possibles pour des besoins différents.

  • Le parcours de vie : Quand ma vie me paraît flottante, sans orientation claire, le récit me permet de mieux saisir le sens de mon chemin et des événements qui le jalonnent, de retrouver des perspectives.
  • Le récit d’expérience : Quand mes compétences m’échappent, me semblent insaisissables, le récit d’expérience me permet de mettre à jour des savoir-faire implicites et d’apprendre de moi.
  • Le journal de bord : Quand je souhaite m’engager davantage comme acteur de mon quotidien, être pleinement sujet de mon devenir, la tenue d’un journal de bord me permet de m’accompagner au jour le jour.

Groupes de 8 à 12 personnes – Au Québec : 220 $/personne – En France : 220 €/personne, pour les 2 jours.

« Tu nous mets au cœur du cœur de l’intime de façon ludique, légère, voire presque inaperçue et réussis la magie de faire poser cet intime sur du papier, de le révéler au delà de toute attente et même de réussir à le faire partager. » (Atelier journal de bord)

« De l’extérieur ça peut paraître facile, juste lié à de petits exercices de détournement attentionnel, juste positionné dans le Sensible… De mon point de vue, je ne crois pas que ce soit si facile que ça de réussir à emmener les gens à oser s’exprimer et à oser apparaître. » (Formation continue sur le journal de bord)

 

 

L’écriture nous est familière depuis l’école, mais demeure une belle inconnue que l’on n’ose aborder. Trop souvent, nous l’envisageons avec la pression d’un résultat attendu. L’expressivité consiste d’abord à se défaire de préjugés mécaniques sur notre propre écriture, à jouer avec celle-ci jusqu’à la déconstruire, puis la déployer. Alors nous chercherons à restituer l’immédiateté de ce qui, en nous, appelle à vivre, sans déperdition ni censure, mais avec insouciance et plaisir.

L’écrit ça arrive comme le vent, c’est nu, c’est de l’encre, c’est l’écrit, et ça passe comme rien d’autre ne passe dans la vie, rien de plus, sauf elle, la vie. (Marguerite Duras)

Pour ceux qui, attirés par l’écrit, n’osent s’y aventurer, pour ceux qui souhaitent apprivoiser ou déployer leur écriture, par goût ou par nécessité. Pour un moment de création et de plaisir partagé dans une ambiance bienveillante.

Ateliers ponctuels ou sous forme de cycles – 8 à 14 participants – de 1/2 journée à 3 jours.

Pour trois jours, au Québec : 300 $/personne – en France : 300 €/personne

Pour 1/2 journée, au Québec : 80 $/personne – en France : 80 €/personne

Tandis que le poème s’affranchit de la nécessité d’être compris, l’écriture argumentative s’en donne le projet, que l’on s’adresse à soi-même ou à autrui. La structure du langage, au lieu d’une prison qui enferme le sens, doit être regardée comme une cohérence qui nous le révèle. L’écriture, matériau que l’on modèle à l’infini, excelle à mettre à jour l’idée naissante, lui prête ses articulations afin qu’elle se mette en mouvement, qu’elle sorte de l’illusoire évidence où l’on croit la tenir et atteigne son but : le partage.

Pour l’écrivain écrire est un verbe intransitif [], les écrivants, eux, sont des hommes « transitifs » ; ils posent une fin (témoigner, expliquer, enseigner) dont la parole n’est qu’un moyen. (Roland Barthes)

Aujourd’hui, l’écriture n’est plus envisagée comme une simple compétence linguistique et le rapport à l’écriture occupe une place prépondérante dans la prise en charge des difficultés d’écriture des étudiants ou des professionnels. Un atelier pour faire évoluer nos représentations de l’écriture, adapter nos écrits à leur contexte de production et à leur destinataire, utiliser l’écriture pour saisir et organiser notre pensée ou pour améliorer notre communication.

Ateliers ponctuels ou cycle de plusieurs interventions – Groupes de 8 à 14 personnes.

Intervention en institution (entreprise ou université) : au Québec, 800 $/jour – en France, 800 €/jour

« Très bonne formation, tant sur le plan personnel que professionnel. » (Formation continue universitaire)

« Une des rares formations où je trouve moyen de mettre en action ce que j’en tire ! » (Formation continue universitaire)

« Merci de la clarté et de la richesse de ton propos, merci de ta profondeur joyeuse et de ton humilité que je vis comme un au-delà-de-l’ego qui me (nous?) fait comme un grand bol d’air pur et aimant. » (Initiation à l’écriture de recherche, Société de recherche en analyse transactionnelle)

« Une formation qui fait avancer et accompagne ceux qui accompagnent. » (Formation pour accompagnateurs VAE)

« Excellente formation. Accompagnement d’une grande sensibilité professionnelle et théorique. » (Formation accompagnateurs VAE)